Pays de la Loire

Un week-end à l’île d’Yeu : que voir ? que faire ?

Située en Vendée, l’Île d’Yeu est une île qui a tout pour plaire, que ce soit pour la variété de ses paysages, sa côte sauvage, ses plages, ses ports pittoresques, ses sentiers, et son climat. Nous sommes partis la découvrir un week-end fin Septembre pour profiter de sa nature et du grand air. Cette île de 10 km de long et 4 km de large se visite en vélo et à pied. Vous croiserez peu de voiture, ce qui rend le lieu très calme. Nous avons adoré arpenter les sentiers à travers les landes, admirer les panoramas sur les falaises et les criques, nous perdre dans les petites ruelles des villages, faire du vélo et partager ce moment en famille avec notre enfant.

Un week-end sur l’île d’Yeu, que visiter ? Que voir ? Que faire ? Découvrez les incontournables à ne pas manquer lors d’une escapade sur cette île vendéenne.

L’île d’Yeu et ses ports pittoresques

Le port des Vieilles

Réputé pour être le plus petit port de France, nous avons été séduits par le charme qui se dégage de cet endroit authentique. Descendez sur le sable, et approchez-vous des petites barques pour vous imprégniez du lieu. Remontez ensuite, et admirez les jolies cabanes de pêcheur et la vue magnifique sur la plage des Vieilles.

Le port de la Meule

Le port de la Meule, charmant petit port de l’Île d’Yeu, se situe dans une crique entourée de deux falaises. Cet endroit fait partie des incontournables de l’île à découvrir. Empruntez le chemin qui traverse la terrasse du restaurant « le bar de la meule » pour vous rendre jusqu’à la chapelle surplombant une colline, afin de contempler un panorama incroyable sur le port, ses petites embarcations, les falaises et la mer. C’est d’ici que vous pourrez démarrer une randonnée de 2h15 « le sentier de la meule », qui vous fera découvrir la beauté sud de l’île.

Descendez ensuite au petit port pittoresque, et baladez-vous le long des nombreuses cabanes de pêcheurs. Montez jusqu’au phare et admirez la vue en écoutant le chant des oiseaux. Dépaysement garanti dans cet havre de paix !

L’île d’Yeu, ses plages et ses criques

L’Île d’Yeu compte environ une trentaine de plages. La côte dunaire se situant au nord-est de l’île entre la pointe des Corbeaux et Port-Joinville, abrite des plages de sables fin entourées de dunes. Le sud de l’île, appelée la côte sauvage, entre la pointe du But et des Corbeaux fera le bonheur des amoureux des criques et falaises.

La plage des Soux

On aime cette crique de sable blanc et fin entourée de falaises pour son côté sauvage. Un endroit agréable où l’on vient profiter d’une pause détente après avoir arpenté quelques kilomètres à vélo. La couleur de l’eau y est transparente et émeraude mais lorsque nous y étions, il y avait un peu de pluie et le ciel était couvert. Nous avons profité du panorama sur cette crique. Idéal pour se reposer !

La plage des Vieilles

Elle est l’est l’une des plus belles plages de l’île mais aussi la plus fréquentée en haute saison pour la baignade, le farniente ou encore les sports nautiques. On aime son côté sauvage avec ses rochers. Elle est appréciée des familles.

jolie-plage-des-vieilles

La plage des Corbeaux

Située à proximité de la pointe des Corbeaux, cette petite plage est calme et possède une vue agréable sur le phare des Corbeaux.

plage-et-port-des-corbeaux

La plage du marais salé

Changement de décor, on quitte la côté sauvage pour découvrir les grandes plages de l’île comme celle de la plage du marais salé. Elle est idéale pour les enfants qui souhaitent faire de la pêche à pied.

La plage des sapins

On aime beaucoup cette plage bordée d’une forêt de sapins. Un endroit idéal pour celui qui recherche de l’ombre tout en profitant de la baignade. N’oubliez pas d’apporter votre pique-nique, il y a plusieurs tables mises à disposition dans cette forêt ombragée. Un petit havre de paix !

Criques sauvages entre la pointe du châtelet et la pointe du but

Nous avons parcouru le sud de l’île et avons découverts plusieurs petites criques préservées. Ces paysages nous rappellent notre Bretagne, à la fois sauvages et authentiques. Décidément, l’île d’Yeu nous surprends ! Le soleil a encore joué à cache cache, un prétexte pour revenir nous baigner dans ces eaux translucides.

La plage des Sabias

Il s’agit d’une plage bordée de cabanes typiques de l’ïle d’Yeu et qui permet une vue incroyablement belle sur le Vieux Château. On a beaucoup aimé flâner sur cette plage, crapahuter sur les rochers et admirer la vue.

L’île d’Yeu, son sentier côtier, sa côte sauvage

La côte sauvage de l’Île d’Yeu s’étend de la pointe du But à la pointe des Corbeaux, offrant des paysages de toute beauté. Ici, on a l’impression d’être au bout du monde, avec une côte déchiquetée, des falaises plongeants dans la mer, des criques sauvages. Quel bonheur de pouvoir longer cette côte en vélo, de s’y s’arrêter, et de s’approcher de ces paysages à couper le souffle !

Amoureux des randonnées, vous serez conquis par cette île. Le sentier côtier s’appelle le GR80, et le tour de l’île fait 27,5 km. Il faut compter 7h de marche pour en faire le tour. Nous aimerions revenir à l’Île d’Yeu pour arpenter davantage le sentier côtier. Il y a 5 petits sentiers de randonnées, appelés les « sentes ». Ce sont des boucles de 8 à 10 km, ce qui représente des durées de randonnée entre 1h50 et 2h40. L’île d’yeu compte 72 km de sentiers de randonnée balisés ! Impressionnant, n’est-ce pas ? Les adeptes de la randonnée seront ravis !

La pointe du But

C’est le spot pour voir le coucher de soleil !

La pointe du Châtelet

Une énorme croix se dresse devant vous ainsi qu’un paysage dessiné par une côte rocheuse qui rappelle encore notre jolie Bretagne.

La Pierre Tremblante

Il s’agit d’un site magnifique constitué de nombreux rochers aux formes diverses et variées, dont la fameuse pierre tremblante, cette imposante pierre perchée en haut d’une falaise. Il paraît qu’elle bouge quand vous la touchez, alors essayez ! En plus de ce petit jeu amusant, vous pourrez admirer une magnifique vue sur la côte sauvage et d’impressionnantes falaises. Une balade qui vaut le détour.

La pointe de la Tranche

Vous pourrez apercevoir la plus belle vue de la côte sauvage. Et si la mer est agitée, alors quel spectacle pour les yeux !

pointe-de-la-tranche

L’île d’Yeu, son patrimoine

Le Vieux Château

Perché sur un îlot rocheux et surplombant la mer, ce château médiéval est grandiose. On a l’impression d’être en Ecosse alors que nous sommes en Vendée ! Il est possible de faire la visite seul ou avec un guide. L’accès en vélo était un peu compliqué puisqu’il se fait sur un chemin en pente et caillouteux. Il faut mieux descendre à pied tout en tenant son vélo. Un parking à vélo est mis à disposition à l’entrée du site. Cet endroit plaira aux enfants qui aiment les histoires de chevalier. À découvrir aussi lors de la lumière de fin de journée, qui doit sublimer cet endroit magique.

Le grand phare

Vous souhaitez admirer une vue à 41 mètres de haut ? Alors grimpez les 198 marches du Grand Phare et savourez !

Les villages

Port-Joinville (village principale de l’île et port de pêche), Saint-Sauveur, La Meule, ces villages authentiques de l’île sont magnifiques. Flânez dans les ruelles des petits hameaux aux habitations bordées de fleurs, et goûtez à la spécialité culinaire de l’île, la tarte aux pruneaux.

Notre week-end s’achève. Nous avons eu un véritable coup de cœur pour cette île magnifique. Nous reviendrons la découvrir à nouveau au printemps lors de sa belle floraison.

Conseils pratiques

Comment aller à l’île d’Yeu ?

La Compagnie Vendéenne effectue des traversées maritimes depuis Fromentine (toute l’année) ou au départ de Saint-Gilles-Croix-de-Vie (de mars à septembre). Comptez 40,70 euros A/R par personne. La traversée dure 45 minutes.

Comment visiter l’île d’Yeu ?

L’île d’Yeu se prête parfaitement bien à la pratique du vélo. Compter environ 4h30, pauses comprises, pour effectuer le tour de l’île. En plus d’être au grand air, vous pourrez vous arrêter facilement pour admirer les paysages. Il existe également une piste cyclable d’environ 5 km qui relie Port-Joinville et le village de la Croix (en passant par Saint-Saveur). Il s’agit de la piste cyclable départementale qui fait partie de la Vélodysée – Vendée vélo.

Pour notre week-end à l’île d’Yeu, nous avons choisi de louer deux vélos électriques chez Veloya. Situé directement sur le port face au débarcadère, ce loueur ouvert du mois d’avril jusqu’aux vacances de la Toussaint propose des vélos confortables et en très bon état. Nous avons également apprécié les services très pratiques et sans suppléments : casque et siège enfant mis à disposition gratuitement, livraison des bagages à notre location. À noter, des scooters électriques et des vélos classiques sont également proposés. En haute saison, pensez bien à réserver votre vélo en avance pour ne pas vous retrouver à pied.

Et voilà, vous n’avez plus qu’à grimper sur vos vélos et partir à la découverte de l’île. Elle est pas belle la vie sur l’île ?

Où dormir à l’île d’Yeu ?

Nous avons dormi deux nuits dans un appartement tout équipé à proximité de Port-Joinville.

Il n’y a pas beaucoup d’hôtels sur l’île d’Yeu, c’est pourquoi, je vous conseille de réserver en amont si vous prévoyez de faire une escapade de plusieurs jours, notamment lors de la saison touristique.

Pour découvrir une offre d’hébergements à l’Île d’Yeu, cliquez ici, ou bien à Saint-Gilles-Croix-de-Vie.

Pour une offre plus large d’hébergements en Vendée, cliquez ici.

Combien de jours pour visiter l’île d’Yeu ?

Un week-end permet déjà de découvrir les spots incontournables de l’île. Je vous conseille de dormir 2 nuits afin de prendre le temps de faire quelques sentiers de randonnées, parcourir l’île à vélo, flâner le long du port animé. Trois jours nous semblent l’idéal. Il y a beaucoup de choses à découvrir sur l’île, profiter de la douceur de vivre, de se connecter à la nature, de respirer le grand air, et d’admirer tous les beaux paysages. À vous de voir aussi par rapport au temps de trajet du bateau et de la voiture pour venir jusqu’à l’Île d’Yeu et pour repartir.

Nous vous recommandons de vous rendre à l’Office de tourisme de l’Île d’Yeu qui se trouve à Port-Joinville, afin de récupérer un plan de l’île, et une carte des sentiers de randonnées ou à vélo.

Où manger à l’île d’Yeu ?

Il y a plusieurs restaurants sur l’Île d’Yeu qui proposent des produits de la mer. Nous avons découvert trois adresses que nous vous partageons ici :

  • La plancha du pêcheur : Restaurant qui propose des poissons frais cuits à la plancha (sardines, merlus, thons…). Cuisine délicieuse. Personnel agréable. En plus de bien mangé, on passe un bon moment sur la terrasse qui possède une jolie vue sur le port. Les accras de thon maison sont savoureux. On s’est régalés. Très bon rapport qualité / prix.
  • Bar de la meule : Restaurant situé au charmant port de la meule. Vous pourrez manger des moules frites ou bien manger du poisson frais, tout en admirant la vue sur le port depuis leur grande terrasse. La nourriture est bonne mais le prix est élevé par rapport à ce que l’on peut voir à Port-Joinville.
  • La crêperie bleue : Savoureuses galettes et crêpes avec vue sur le port. Terrasse agréable. Accueil convivial.

Que faire aux alentours de l’île d’Yeu ?

Vous visitez l’Île d’Yeu quelques jours et souhaitez prolonger votre séjour en Vendée, mais vous ne savez pas que visiter ?

  • Se balader à la Barre de Monts – Fromentine le long du chemin des cabanes des ostréisculteurs.
  • Faire du vélo dans la jolie forêt de Saint-Jean-de-Monts.
  • Admirer le panorama des falaises déchiquetées de la corniche vendéenne, ses jolies criques, et ses rochers surprenants, les Cinq Pineaux.
  • Découvrir les marais salants et les jolies plages de l’île de Noirmoutier.

Nous espérons que cet article vous aura donner l’envie de découvrir l’Île d’Yeu.

Aucun commentaire

    Laisser un commentaire