fbpx
Canada

Road trip de 15 jours au Québec : Itinéraire et conseils

Parc national du Mont-Tremblant

En août dernier, nous sommes partis pour un road trip de 15 jours à la découverte du Québec, en quête de nature et de grands espaces. Entre les vastes forêts à perte de vue, les centaines de lacs, les rivières, les villages typiques aux sublimes maisons, les routes mythiques du Québec invitent au dépaysement. Et que dire de l’accueil des Québecois qui fût si chaleureux. Ce fut le premier long voyage avec notre bébé qui avait 9 mois, et dont l’itinéraire a été construit pour limiter le temps de trajet.

Voyage de 15 jours au Québec : suivez le guide

Voici l’itinéraire de notre road trip de 15 jours à la découverte du Québec, où nous avons parcouru 2300 kilomètres. Cet itinéraire, donné à titre indicatif, se repose sur notre propre voyage, nos expériences, et les critères que nous nous étions fixés : peu de temps de route (2h30 maximum) permettant à notre bébé de faire sa sieste en voiture, découverte des grands espaces et de la nature.

Jour 1 : Paris – Montréal

Nous prenons un vol de jour depuis Paris jusqu’à Montréal pour arriver à l’aéroport en fin de journée.

Nuit à Montréal : Airbnb

Jour 2 : Montréal

Pour cette première journée, nous avons commencé par nous rendre au parc du Mont Royal en nous baladant autour du Lac aux Castors. Nous avons admiré le sublime panorama depuis le belvédère du chalet qui domine la ville. La vue est incroyable !

Vue depuis le parc Mont Royal

Nous sommes ensuite parti flâner dans le Vieux Montréal, le quartier historique de la ville. Il est très animé avec ses nombreux cafés et restaurants. Puis nous nous sommes posés au Vieux Port, pour ensuite retourner dans notre quartier coup de cœur : Le Plateau. C’est aussi là que nous logions pour deux nuits. Le Plateau, c’est un peu le quartier bobo de Montréal. Il s’articule le long de l’avenue du Mont-Royal, avec ses maisons typiques où l’on peut apercevoir des façades colorées et des escaliers de secours en extérieur. En se baladant, nous avons croisés de nombreuses œuvres de street-art et testé de bonnes adresses gourmandes.

Ce que nous avons aimé à Montréal, c’est le mélange d’architecture ancienne et d’architecture moderne. De plus, la ville a l’air de bien se découvrir à vélo au vue des nombreuses pistes cyclables.

Nuit à Montréal : Airbnb

Pour une offre plus large d’hébergements à Montréal, c’est ici.

Jour 3 : Montréal – Parc National du Mont-Tremblant

Avant de prendre la route, nous sommes allés nous promener dans le square Saint-Louis à Montréal qui se trouvait juste à côté de notre logement. Ce square est entouré de maisons plus belles les unes que les autres, et on peut y voir des écureuils.

Notre envie de grands espaces se fait sentir. Nous prenons la route et débutons pour de bon notre road trip au Québec, direction le Parc National du Mont-Tremblant, situé dans la région touristique des Laurentides. Le Parc est un des plus anciens du Québec, et séduit beaucoup par ses collines forestières à perte de vue, ses centaines de lacs et ses rives sablonneuses.

Cascade du Diable - Mont Tremblant

Le parc étant vaste, nous décidons de découvrir dans l’après-midi le secteur de la Diable, où nous empruntons un sentier pour observer la chute du diable, une magnifique cascade haute de 15 mètres. Un moment rafraîchissant 🙂 Nous nous posons ensuite sur la plage de la Crémaillère pour contempler un paysage digne d’une carte postale du Canada : une barque, une petite rive, des collines boisées. On est sous le charme ! Ce qui nous frappe est le silence qui y règne, et ça fait un bien fou ! Plusieurs canots naviguant sur le lac passent devant nos yeux. Nous aurions beaucoup aimé en faire, mais cette activité n’était pas possible avec notre bébé.

Nuit à Mont-Tremblant : Auberge Sauvignon

Pour une offre plus large d’hébergements à Mont-Tremblant, c’est ici.

Jour 4 : Parc National du Mont-Tremblant

Quoi de mieux que d’explorer un parc et sa nature en randonnant. Nous avons consacré cette journée à faire deux randonnées au coeur du Parc Mont-Tremblant. Nous commençons par celle du sentier La Roche (5,4 km AR / 2 heures), dont le départ se fait au Centre de découverte, situé à 10,5 km de l’entrée de la Diable. Après 40 minutes de montée, nous arrivons à un belvédère offrant un panorama grandiose sur la vallée glaciaire du lac Monroe et le massif du Mont-Tremblant culminant à 930 m d’altitude. Le sentier de la coulée étant fermée pour des travaux, nous n’avons pas pu faire la boucle, et avons donc emprunté le sentier de La Corniche (3,4 km AR / 1h30) offrant à son tour une vue magnifique et différente sur le lac.

vue depuis le sentier de la Corniche parc mont tremblant

Les sentiers sont très bien aménagés et balisés. Il en existe une multitude dans le secteur de la Diable et dans le parc. De quoi faire le bonheur des amoureux de la randonnée et de la nature. En tout cas, bébé a beaucoup aimé être bercé en porte bébé lors des balades au rythme de nos pas et du chant des oiseaux.

rivière parc mont tremblant

Nuit à Mont-Tremblant : Auberge Sauvignon

Pour une offre plus large d’hébergements à Mont-Tremblant, c’est ici.

Jour 5 : Parc National Mont-Tremblant – Lac Sacacomie

Nous quittons le parc national Mont-Tremblant, en direction de Saint-Alexis-des-Monts pour rejoindre l’hôtel Sacacomie situé au cœur d’un écrin de verdure (non loin du Parc National de La Mauricie que nous découvrirons en Jour 6). Comptez environ 2h45 de trajet. Nous faisons un arrêt à la microbrasserie Nouvelle France pour déguster une bière et un plat régional savoureux. Il s’agit d’une entreprise familiale qui produit et distribue des bières sans gluten. On a beaucoup aimé l’accueil chaleureux et la nourriture y était excellente. Nous arrivons à l’hôtel, qui propose plusieurs activités comme des randonnées pédestres, des balades en pédalo, kayak, ou bien encore une sortie pour observer les ours et castors. Nous profitons de cet après-midi pour nous poser au Lac Sacacomie où nous contemplons la vue depuis la rive sablonneuse.

Nuit à Saint-Alexis-Des-Monts : Hôtel Sacacomie

Jour 6 : Parc national de la Mauricie

Nous profitons de cette journée pour explorer le parc national de la Mauricie. Au programme : découverte de la magnifique route panoramique du parc, baignade au Lac Edouard, et randonnée sur le sentier Les Falaises (5,6 km AR / 2h). Ce sentier permet d’accéder à trois belvédères offrant des points de vue incroyables sur le lac Wapizagonke. Il traverse également le sentier des Cascades (2km AR), où il est possible de se baigner dans les chutes. Nous avons déjeuné à l’aire de pique-nique de Shewenegan. Un endroit agréable et propice à la détente.

Nous n’avons pas eu la chance de croiser des ours malgré les panneaux indiquant leur présence.

lac Wapizagonke parc national de la mauricie

Le parc regorge d’activités en plein air : pêche, location de canoë ou canot, visite guidée pour la découverte de la faune et de la flore. Il y en a pour tous les goûts.

Nuit à Grand-Mère : Auberge La Rocaille

Jour 7 : Parc national de la Mauricie / Baie Saint-Paul

Après 2h40 de route, nous avons visité Baie Saint-Paul, une étape incontournable si vous explorez Charlevoix. Nous avons déjeuné au café des Artistes, puis avons flâné dans les rues du centre historique, notamment la rue Jean Baptiste avec ses anciennes maisons aux façades colorées, et ses nombreuses boutiques d’antiquités. Après avoir dégusté une glace au sirop d’érable et aux bleuets chez Fraîcheurs et Saveurs, nous avons décidé de prolonger la promenade jusqu’à la magnifique baie, en empruntant la rue Sainte-Anne. Au bout de la rue, la rivière, le fleuve Saint-Laurent et la plage de Baie Saint-Paul se dévoilent. Nous avons longé la plage dans le parc boisé du quai, à l’ombre des pins. Une agréable balade à faire si vous êtes de passage ici.

Baie Saint-Paul

Nuit à Baie Saint-Paul : Auberge Carpe Diem

Pour une offre plus large d’hébergements à Baie Saint-Paul, c’est ici.

Jour 8 : La route des montagnes – Fjord de Saguenay

Nous prenons la route 381 appelée “la route des montagnes”. Cette route fait partie des plus belles routes du Québec et pour cause. Elle relie Baie Saint-Paul à la Baie du fjord de Saguenay en 2 heures. On en a pris plein la vue en découvrant l’arrière pays de Charlevoix. Cette magnifique route serpente une mer de montagnes, des collines verdoyantes, et de nombreux lacs. Les paysages sont superbes. On peut même y croiser des orignaux et des chevreuils.

Route de la Montagne Charlevoix

Nous avons fait un arrêt au lac Matcha ainsi qu’au belvédère du lac Ha Ha. Cette route est tellement belle que nous avions eu l’envie de nous arrêter à chaque fois que nous faisions la rencontre d’un lac. Conseil : pensez à faire le plein avant de prendre la route, il n’y a pas de station essence.

Nous arrivons à Saguenay. Après avoir déjeuné au café Cambio de Chicoutimi, nous passons l’après-midi à nous promener au Vieux-Port. Une promenade en bois longue d’un kilomètre permet de longer la rivière Saguenay et de contempler la beauté du paysage qui se reflète dans l’eau. Il y a une grande pelouse pour se poser et des jeux d’eau l’été pour les enfants.

Nuit à Saguenay : Gîte du Haut des Arbres Cet établissement fut un de nos coups de cœur.

Jour 9 : Parc national du Fjord du Saguenay

Nous avons démarré cette journée en nous rendant au parc national du Fjord-du-Saguenay, situé le long des rives du fjord. Le parc national du Fjord-du-Saguenay est un parc de conservation de la nature et de la faune qui y vit, avec une mission d’éducation et de mise en valeur du milieu. Ce parc national côtoie le parc marin du Saguenay-Saint-Laurent sur plus de 100 km avec des paysages grandioses faits de jolies anses et de falaises vertigineuses à couper le souffle comme au Cap Trinité.

Nous avons fait la randonnée du sentier de la Statue (7,6 km / 3 à 4 heures). Et oui, encore une randonnée ! On aime beaucoup découvrir des paysages et la nature en marchant. Nous avons traversé une nature luxuriante, rencontré un porc-épic perché dans un arbre, avons monté et descendu de nombreuses marches (plus de 1000 rien qu’à l’aller), pour arriver au sommet du Cap, au pied de la statue Notre-Dame-de-Saguenay, où nous avons pu contempler un panorama grandiose sur le fjord. Les efforts fournis pour arriver à ce point de vue valaient le coup !

Après avoir bien crapahuté, nous sommes allés flâner au village de l’anse Saint-Jean, qui a été élu l’un des plus beaux villages du Québec. Nous avons admiré les anciennes maisons typiques, et avons été au Café du Quai manger des galettes et crêpes (évidemment au bleuet) ! Un délice.

Nous avons ensuite rejoint l’anse Tabatière qui permet d’avoir un autre point de vue sur le fjord. Un spot idéal pour admirer un coucher de soleil.

Anse de Tabatière

N’hésitez pas à découvrir notre article sur « Visiter le fjord du Saguenay. Que voir et que faire ? ».

Nuit à Saguenay : Gîte du Haut des Arbres

Jour 10 : Parc marin du Fjord du Saguenay

Pour découvrir toute la beauté du Fjord, pourquoi ne pas faire une croisière sur la rivière Saguenay ? Nous avons fait une balade commentée de 3 heures à bord d’un des bateaux de la compagnie “Les Navettes Maritimes du Fjord“. Une expérience magnifique qui nous a fait nous sentir tout petit face à l’immensité du fjord (plus de 100 kilomètres de long et 2 kilomètres de large). Un régal pour les yeux que de découvrir des anses secrètes, d’observer des falaises escarpées et verdoyantes.

Nuit à Saguenay : Gîte du Haut des Arbres

Jour 11 : Baie Sainte Catherine – Tadoussac

Nous profitons de cette journée pour aller à la rencontre des bélugas, ces mammifères marins, appelés également “baleine blanche”. Les bélugas côtoient le fleuve Saint-Laurent et peuvent être visibles depuis la halte du béluga, un point de vue privilégié pour l’observation de ces cétacés. Nous avons donc pris le sentier qui nous amène jusqu’au belvédère, et avons scruté l’eau du fjord pendant plusieurs minutes, espérant en apercevoir.

Les conditions météorologiques étaient favorables, le panorama sur la baie Sainte-Catherine sublime. Malheureusement, nous n’avons pas eu la chance d’en voir. Ensuite, nous avons pris la route direction Tadoussac, qui est un incontournable d’un road trip au Québec pour observer les baleines dans le fleuve Saint-Laurent. Nous visitons le village, et allons à à la Pointe-Rouge pour tenter de voir des baleines le long du rivage. Nous apercevons uniquement un aileron. Le panorama sur la baie de Tadoussac est très beau.

Nuit à Tadoussac : Auberge La Galouine

Pour une offre plus large d’hébergements à Tadoussac, c’est ici.

Jour 12 : Tadoussac

Nous profitons du début de matinée pour nous promener sur la pointe de l’Islet en empruntant le sentier aménagé. Une brume rend l’atmosphère particulièrement belle.

Pointe de l'Islet à Tadoussac

Nous avons choisi d’aller à la rencontre des baleines sur le fleuve Saint-Laurent à bord d’un des bateaux de la compagnie AML. Nous avons fait une expédition de 3 heures, commentée par un naturaliste passionné, qui a donné de nombreuses informations très intéressantes sur les baleines. Observer l’eau du fleuve en guettant le moindre souffle, apercevoir des rorquals communs, des baleines à bosse, être émerveillé, les voir plonger à nouveau pour quelques minutes…un moment magique que de voir les baleines dans leur environnement naturel. Nous avons aussi pu voir des marsouins, des phoques et des bélugas dans l’embouchure du fjord.

baleine à tadoussac

Nuit à Québec : Airbnb

Pour une offre plus large d’hébergements à Québec, c’est ici.

Jour 13 : Québec

Lors de notre road trip, nous avons évidement découvert la charmante ville de Québec, classée au patrimoine mondial de l’Unesco. Au programme de cette journée : balade le long de la promenade des gouverneurs et sur la terrasse Dufferin tout en admirant la vue sur le château de Frontenac, visite du quartier Petit Champlain, pause gourmande et concert dans la rue Saint-Jean, balade au cœur des plaines d’Abraham et sur les remparts. Se perdre dans les petites ruelles de Québec, c’est comme si nous étions à Saint-Malo, la cité corsaire de notre belle Bretagne.

Québec château Frontenac

Nuit à Québec : Airbnb

Pour une offre plus large d’hébergements à Québec, c’est ici.

Jour 14 : Parc national de la Jacques Cartier

Notre besoin du contact avec la nature se fait sentir à nouveau. Nous profitons de cette nouvelle journée pour découvrir le Parc National de la Jacques Cartier, en empruntant le magnifique sentier des Loups et le sentier Les Cascades. Les paysages de ce parc sont de toute beauté, et se trouvent seulement à 30 minutes de Québec. Dépaysement garanti !

Parc national de la Jacques Cartier

Nuit à Québec : Airbnb

Pour une offre plus large d’hébergements à Québec, c’est ici.

Jour 15 : Chute de Montmorency – Trois Rivières – Montréal

Nous terminons ce road trip de 15 jours au Québec avec la pluie et la découverte du parc de la Chute-Montmorency. Cette chute surplombe le paysage avec ses 83 mètres de haut et est la plus haute du Québec. Nous avons ensuite déjeuner chez Dany, une cabane à sucre située à Trois Rivières. L’ambiance y est conviviale et chaleureuse. Nous avons goûté à des plats typiques en écoutant un concert de musique traditionnelle québecoise, et nous avons même dégusté de la tire d’érable sur neige. On s’est régalé !

Nuit à Montréal : Auberge de la fontaine

Jour 16 : Montréal – Paris

Le moment de quitter le Canada approche. La fin de notre road trip au Québec se fait sentir. Nous terminons cette matinée en flânant dans le parc La Fontaine, et au marché Jean Talon où nous découvrons des produits régionaux. Nous en profitons pour déjeuner sur l’une des grandes tablées du marché couvert, avant de prendre l’avion vers la France. Au revoir le Québec !

Conseils pratiques pour un voyage de 15 jours au Québec

Comment venir au Québec ?

Habitant en Ille-et-Vilaine, nous sommes parti en train de la gare de Rennes pour nous rendre à l’aéroport de Roissy-Charles de Gaulle. Nous avons ensuite pris un vol direct Paris-Montréal, pour un voyage rapide avec notre bébé, avec la compagnie aérienne Air France. Comptez environ 7h30 de vol à l’aller et 6h30 de vol au retour. Petite attention du personnel Air France, une hôtesse nous a donné un certificat pour le premier vol long courrier de notre bébé.

Pour comparer les vols au meilleur prix, venez consulter Skyscanner.

Comment se déplacer ?

Le meilleur moyen pour découvrir les grands espaces du Québec et de profiter à votre rythme est de louer une voiture. Nous avons choisi de comparer les prix auprès du comparateur Auto Europe, et avons opté pour un loueur qui nous a mis à disposition un SUV. Voyageant avec notre bébé de 9 mois, nous avions besoin d’un grand coffre pour y mettre : 2 valises, un lit parapluie, 2 sacs à dos, et une poussette compacte.

Les routes sont en très bon état. Quel plaisir de sillonner ces routes qui traversent des étendues de forêts bordées de lacs. Nous avons parcouru 2300 kilomètres. Vous croiserez également des panneaux signalétiques informant d’une possible présence d’orignaux. Ouvrez les yeux et soyez prudents ! Nous avons fait plus de 2000 kilomètres. A noter : l’essence coûte beaucoup moins chère qu’en France.

Où dormir ?

Pour notre road trip au Québec, nous avons choisi de loger en auberge, en gîte et en appartement via airbnb. Vous trouverez dans l’article toutes nos adresses pour chaque étape, ainsi qu’une offre plus large d’hébergements.

maison typique route du fjord Québec

Nous avons eu un grand coup de cœur pour le gîte du haut des arbres, situé à Saguenay. Un petit paradis entouré de sapins avec une vue magnifique sur la rivière Saguenay.

L’idéal est aussi de dormir dans un des chalets des parcs nationaux, pour être au plus près de la nature et des activités.

Comment accéder aux parcs nationaux du Québec ?

Le Québec compte 27 parc nationaux et sont gérés par la Société des établissements de plein air du Québec (Sépaq). Vous êtes passionné de nature et d’activité en plein air, sachez que vous pouvez profiter des parcs en toute saison.

L’entrée dans chaque parc est fixée à 8,75 dollars / adulte. Si vous prévoyez de découvrir plusieurs parcs, il est peut-être plus intéressant de prendre le Pass annuel “Parcs Québec” de la Sépaq, qui est valable un an et dont l’entrée est illimitée à l’ensemble des parcs nationaux du Québec. Le tarif du pass est quand à lui de 79 dollars.

Enfin, pensez à regarder sur le site Internet de la Sepaq, pour avoir les informations en temps réel sur la fermeture de sentiers ou de routes. Nous avons eu une partie de la route panoramique traversant le parc de la Mauricie qui était fermé pour des travaux de remise en état avant l’arrivée de l’hiver.

Comment organiser un road trip au Québec ?

Nous détaillerons ce point dans un prochain article qui y sera dédié.

Pourquoi nous souhaitons revenir au Québec ?

Nous souhaiterions revenir au Québec pour plusieurs raisons :

  • De nombreuses activités sont possibles avec des enfants dont l’âge minimum est de 5 ans. Avec notre bébé, nous n’avons pas pu faire certaines activités qui nous plaisaient.
  • Redécouvrir des endroits que nous avons aimé lors de l’été indien, pour admirer les couleurs dorées sur les feuilles des arbres. Cette période doit être magique !
  • Découvrir d’autres endroits magnifiques comme la Gaspésie et bien d’autres encore.
  • L’accueil chaleureux des Québecois.
  • Avoir la chance d’observer des ours, des castors et des orignaux dans leur environnement naturel.
balade en canot rivière jacques cartier

Un road trip au Québec vous tente ? On espère que notre article vous aidera dans la préparation d’un voyage au Québec, à la découverte de la beauté de ses paysages. Vous avez déjà été au Québec ? Quel a été votre coup de cœur ?

Vous pourriez aussi aimer

2 Commentaires

  • Répondre
    Itinera Magica
    27 septembre 2019 at 11 h 47 min

    J’ai fait un voyage proche du vôtre ado, avec mes parents… et j’en garde un souvenir merveilleux. Merci pour l’inspiration, je recommencerais bien !

    • Répondre
      Anthony - La Valise Bretonne
      27 septembre 2019 at 12 h 21 min

      Bonjour Ariane, ravis que notre article te donne envie d’y retourner.
      Nous avons beaucoup aimé ce voyage au Québec et il est certain que nous y retournerons dans quelques années quand notre fille aura grandi.

Laisser un commentaire